Une eau saine, propre et limpide qui donne envie de se baigner passe par un entretient strict de l’eau, voici les produits à utiliser.

Les produits pour votre piscine

Généralités
La qualité de l’eau de votre bassin est bien entendu une question primordiale. L’idéal à atteindre étant l’eau « neutre », c’est-à-dire que son pH est compris entre 7,2 et 7,6. Le test de pH est à réaliser en moyenne une fois par semaine. On pourra alors en cas de besoin améliorer ce pH en introduisant des correcteurs de pH : pH+ ou pH-, c’est selon !

Les produits d’entretien
Commençons par les produits sans chlore. Inoffensifs pour le corps humain, ils utilisent une molécule (PHMB) qui présente l’avantage de traiter l’eau d’une façon très durable.
Le chlore, de son côté, est un produit stérilisant, que l’on rencontre le plus fréquemment lors du traitement de l’eau des piscines familiales. On utilise le chlore sous diverses présentations : en galets (chlore lent ou chlore choc), en poudre ou en granulés à dissolution rapide, pour une surchloration hebdomadaire. Le brome est lui un désinfectant particulièrement conseillé pour les spas et les piscines chauffées. Le chlorinateur est un accessoire qui permet d’obtenir le dosage idéal de chlore ou de brome, en régulant la dissolution des galets. Le dispositif doit être alimenté tous les 20 jours en moyenne. Il est déconseillé de changer de traitement chlore/brome ou brome/chlore, le mélange de ces deux produits endommageant fortement la qualité de la matière première du chlorinateur… L’oxygène actif est quant à lui un désinfectant, sans chlore et sans odeur.
Enfin, pour réguler la salinité, le meilleur moyen est de faire confiance à l’électrolyse du sel, par adjonction de sel dans la piscine. L’objectif étant d’obtenir un taux de salinité de 0.30 à 0.5 selon les appareils. Le principe est tout simple : l’eau salée passe au travers d’une électrode à base de titane.

Les différents types de chauffage
La chaudière pourvue d’un échangeur tubulaire permet un chauffage rapide et efficace en rendement. Son installation est cependant incommode, et il faut prévoir un budget relativement conséquent pour son utilisation. Enfin, la gamme de puissance est plutôt réduite.
La chaudière pourvue d’un échangeur à plaques a les mêmes avantages que sa consoeur, mais elle dispose d’une plus large gamme de puissance. Par contre son installation reste fastidieuse, et le budget à l’usage est là encore assez élevé.
Le chauffage solaire possède lui le double avantage d’être autant économique qu’écologique. On lui reprochera son encombrement peu esthétique, et un chauffage plus lent. A recommander pour les piscines de petites dimensions. De son côté, le réchauffeur électrique a l’avantage d’être très facilement installé. Mais si son chauffage reste très efficace, son utilisation est pour le moins onéreuse. A conseiller là aussi pour les petits bassins.
Le meilleur pour la fin : la pompe à chaleur recueille tous nos suffrages : elle requiert peu d’énergie et n’émet aucune fumée pour le côté écolo. Elle est en outre facile à installer et à faire fonctionner. Enfin, cerise sur le gâteau : elle s’adapte facilement sur l’immense majorité des bassins !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.