Construire une piscine n’est pas une mince affaire, nous vous proposons quelques éléments de réfléxion.

Construire sa piscine

La piscine enterrée.
D’un coût assez élevé (comptez au moins 15000€ ), le bassin en béton sera bien plus solide et subira beaucoup moins les outrages du temps que ses cousins en kit. Le prix, qui peut sembler prohibitif, peut être réduit de moitié si vous réalisez vous-même les travaux. Le terrassement sera lui réalisé de préférence en amont, au moment de la construction de la maison pour éviter de « défigurer » votre bel environnement. Prévoyez toujours 1 mètre de plus en long et large, (11×21 pour une piscine de 10×20), et profitez du tracto pour raccorder la tuyauterie et l’alimentation électrique…Concernant le gros œuvre, les formes géométriques sont toujours plus faciles à réaliser, par contre il est fortement conseillé d’éviter les fonds plats : le volume et la qualité de l’eau seront très difficiles à réguler. Concernant l’étanchéité, on n’a pas vraiment droit à l’erreur ! Soyez donc extrêmement rigoureux, quelle que soit l’option choisie. Plusieurs solutions s’offrent à vous en la matière : la peinture étanche est la moins chère, mais doit être renouvelée tous les 2 ans. Les enduits spéciaux sont faciles à appliquer et très efficaces, il vous faudra cependant recommencer l’opération tous les 5 ans environ. Le carrelage est plus durable et beaucoup plus esthétique : il demande par contre une extrême minutie lors de la pose. Deux autres options durables s’offrent à vous, à condition de se faire aider par un professionnel : le revêtement liner, le plus répandu, qui épousera parfaitement les formes de votre piscine. Il présente cependant un certain nombre d’inconvénients : des plis disgracieux des feuilles de PVC peuvent se former avec le temps, le contact avec certains produits chimiques provoque une décoloration, enfin on ne peut jamais vider complètement la piscine à cause du risque de « décollage » du liner. Le PVC armé est beaucoup plus solide mais présente lui un désavantage d’ordre esthétique : les poussières prennent un malin plaisir à se fixer sur les « coutures » de l’assemblage… Enfin le polyester armé semble être la meilleure solution dans le temps, avec le carrelage. Par contre ce procédé doit être mis en œuvre par des professionnels qualifiés. Vous terminerez votre ouvrage en installant un système de filtres et une pompe. Cette dernière doit, pour être efficace, renouveler entièrement le volume d’eau de la piscine en 6 heures maximum. Après l’effort, le réconfort : il ne vous reste plus qu’à enfiler votre maillot et piquer une bonne tête !

Les piscines en kit.
A moindre coût, vous pouvez opter pour les modèles en kit. Pas de grands travaux en vue, ni non plus de permis de construire à demander, les modèles en kit requièrent cependant des surfaces parfaitement planes. Quelques coups de pioche et de pelle devraient suffire dans la majorité des cas. Vous aurez ensuite le choix du matériau : en bois pour le côté nature, en métal pour la tendance moderne, ou même en béton crépi pour asseoir une certaine rusticité…
Pour être exhaustif, n’oublions pas les modèles gonflables : à réserver à des usages très occasionnels, ou à dédier aux enfants ! Dernière remarque : choisissez un endroit le plus ensoleillé possible : vous ne profiterez que mieux des joies de la baignade !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.